Quelques dates

1911 –    Fondation du Syndicat d’Initiative (ESSI) pour le Développement et l’Embellissement du Vésinet par le Maire Gaston Rouvier.
1919 –    L’ESSI du Vésinet est membre fondateur de l’Union des Syndicats d’Initiative de la Région parisienne puis de la FN-ESSI (Fédération nationale des Syndicats d’Initiative).
1921 –    Le Vésinet devient Station de Tourisme et une Chambre d’Industrie touristique est créée.
1925 –    L’ESSI du Vésinet s’implique dans la défense de la Terrasse de St Germain et la Vallée de la Seine. Il acquiert ainsi une grande notoriété et reçoit de nombreuses adhésions.
1931 –   Il s’emploie à faire classer les espaces verts du Vésinet au titre des sites pittoresques à protéger. Les arrêtés de classement et d’inscription sont signés en avril 1934. Par la suite, le Syndicat d’Initiative sera toujours représenté dans des Commissions municipales (urbanisme, site, circulation, …)
1937 –   Le premier règlement d’Urbanisme du Vésinet, dit projet d’aménagement, d’embellissement et d’extension de la Commune, élaboré par la municipalité, le Syndicat d’Initiative et le Syndicat des Propriétaires, est déclaré d’Utilité publique (25 juillet 1937).
1951 –  Le Syndicat d’Initiative prend le nom de Syndicat d’Initiative et de Défense du Vésinet.
1964 –  Le Syndicat d’Initiative et de Défense du Vésinet et la Sauvegarde (une autre association fondée pour l’occasion) combattent le nouveau règlement d’Urbanisme préparé par la municipalité du Vésinet. Ils obtiennent gain de cause avec la nouvelle municipalité élue en 1965.
1965 –  L’association prend le nom de Syndicat d’Initiative et de Défense du Site du Vésinet (SIDSV).
1968 –   Le SIDSV combat le tracé d’une voie Nord-Sud qui menaçait de traverser le Vésinet. Une pétition recueille plus de 3000 signatures.
1970 –   Le nouveau règlement d’urbanisme communal, dit Plan d’Urbanisme de Détail, préparé une nouvelle fois par la municipalité en étroite collaboration avec le Syndicat d’Initiative et le Syndicat des Propriétaires, est mis en place (arrêté préfectoral du 8 juillet 1970). Au même moment (10 juillet 1970) est l’inscrit sur l’Inventaire national des Sites pittoresques l’ensemble du secteur résidentiel d’habitations individuelles de la commune.
1983 –  Le SIDSV obtient un agrément préfectoral d’une part au titre de l’article L 121.8 du Code de l’urbanisme, et d’autre part au titre des articles L 160.1 du Code de l’urbanisme et 40 de la Loi du 10 Juillet 1976 relative à la Protection de la Nature.
1983 –  Sont classés au titre des sites pittoresques l’ensemble des lacs, rivières, pelouses, coulées et autres espaces verts publics (Arrêté ministériel du 25 juillet 1983).
1993 –    Le SIDSV obtient le statut d’Office de Tourisme (OT) mais faute de moyens (personnel, locaux, ressources propres), il redevient SI cinq ans plus tard.
1995 –    Le SIDSV participe à la fondation d’un Collectif d’associations de défense de l’Environnement dans la boucle de Montesson qui deviendra en 1997 le CADEB.
1998 –   Mise en place du « Vide-Grenier des Charmettes » une manifestation qui assure au SIDSV une partie de son financement.
2000 –  Après la tempête historique du 25 décembre 1999, le SIDSV collecte des fonds pour participer au reboisement du Vésinet. Il subventionne par ailleurs la plantation de chênes chez les particuliers.
2006 –  Le SIDSV prend part à l’élaboration d’une Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (ZPPAUP) destinée à conforter la protection du Site du Vésinet.
2008 –  Il est associé par la municipalité pour étudier la création d’un « éco-quartier » sur les terrains de l’ancien « Asile Impérial du Vésinet ».
2009 –  Il est associé à l’élaboration du projet de Plan Local d’Urbanisme du Vésinet (PLU) …
2012 –  Le SIDSV adhère à la Fédération Patrimoine et Environnement.
2014 –  Il participe à la rédaction du PLU, appouvé le 13 février 2014 par le Conseil Municipal et accepté par l’État le 6 mars suivant.
2015 –   Il s’implique dans l’aménagement du Parc Princesse et dans l’élaboration du Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT) de la Communauté d’agglomération…
2016 –   Il participe à l’élaboration d’une AVAP (Aire de Valorisation de l’Architecture et du Patrimoine).

….